Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain
Articles récents

TRANSPORTS SCOLAIRES : FIN DE LA GRATUITE ?

20 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #TRANSPORTS

Le Conseil Général du Nord, par une délibération du 29 janvier 2007, a décidé de de ne plus prendre en charge le transport de lycéens en agglomération dès la rentrée 2009. Le Conseil Général demande à la Région et aux agglomérations de mettre la main à la poche. La Région a fait savoir qu'il n'en était pas question. Du coup, le Conseil Général a fait savoir qu'il prendrait en charge le transport des des collégiens et des lycéens faisant des trajets inter-urbains (réseau Arc-en-Ciel), laissant aux agglomérations le soin de financer les trajets urbains. Selon nos informations, seul l'agglomération de Dunkerque s'est à ce jour positionné favorablement. Bref, il y a bien le risque d'avoir des situations disparates selon les agglomérations et leur niveau de richesse et de volonté politique. La situation paraît d'autant plus baroque que le Conseil Général et la Région sont gérés par le PS et le PC. Sur le plan des compétences, le Conseil Général a les collèges, la Région a les lycées et les agglomérations ont le transport urbain. Il semblerait donc logique et dans l'intérêt général que pour les lycéens, la Région s'entende (c'est-à-dire partage) avec les agglomérations, que pour les collégiens , le Conseil Général s'entende avec les mêmes agglomérations. Reste à savoir s'il convient de maintenir la gratuité pour tous. Il y a ceux qui ont les moyens de payer et ceux qui font face à des difficultés. Offrir la gratuité pour tous n'est pas ce qu'il y a de plus social et ne contribue en rien à réduire les inégalités. C'est même l'inverse. Pourquoi ne pas offrir la gratuité aux élèves boursiers et demander aux autres une participation en fonction du revenu des parents ?
Lire la suite

DISSIPER LE BROUILLARD DES PLANS CLIMATS

16 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #ECOLOGIE - DVLPT DURABLE

L'Europe, les régions, les agglomérations, les communes s'engagent dans des plans climats. Et l'on ne peut que s'en réjouir tant il est vrai qu'il est temps de mettre un frein au réchauffement climatique par le rejet des gaz à effet de serre. La difficulté pour les collectivités locales n'en reste pas mois de taille puisqu'il convient de mesurer dans un premier temps l'ampleur des rejets (au travers d'un bilan carbone) avant de se donner des objectifs de réduction. Plusieurs remarques méritent cependant d'être faites avant de se lancer dans calculs trompeurs. Tout d'abord, parmi les gaz à effet de serre (GES), il importe de bien distinguer ceux qui relèvent du territoire (dont les sources de rejet peuvent être maîtrisés) et ceux qui ne sont pas maîtrisables, au risque de ne jamais atteindre les objectifs fixés. Par exemple, si une agglomération se trouve à proximité d'un aéroport international, ses efforts pour diminuer les GES seront utiles mais les résultats infiniment atténués par un facteur extérieur qu'elle ne maîtrise pas. Ensuite, il est risqué de ne mesurer que les GES. A titre d'exemple, une collectivité pourrait limiter la vitesse à 30 km / heure dans le centre-ville. Cela aboutira certes à faire baisser le niveau de GES mais fera en même temps augmenter les rejets de matières en suspension dangereuses pour les habitants du centre-ville. Ce que l'on aura gagner en niveau de GES sera annulé par les effets sur la santé. D'où l'intérêt d'avoir une approche multi-critères et pas seulement sous l'angle exclusif des GES. Enfin, la baisse du niveau de rejet des GES peut traduire tout simplement une baisse de l'activité économique locale, une baisse démographique ou, plus grave, cacher un effort de la collectivité dans d'autres domaines. A titre d'exemple, si une collectivité s'emploie à faire diminuer le nombre de logements vides, elle ramène une population dans des logements qui seront chauffés, dont les occupants seront peut-être motorisés et dont les enfants supplémentaires nécessiteront peut-être une ouverture d'une classe supplémentaire qu'il faudra aussi chauffer. Autrement dit, le bilan environnemental s'en trouvera pénalisé alors que la collectivité pourra présenter un bilan social exemplaire. Tout cela pour dire que la mesure des GES n'est qu'un des éléments de l'efficacité des politiques publiques de développement durable et que ce dernier, au-delà des critiques que l'on peut parfois lui faire, a au moins le mérite de ne pas réduire l'évaluation de ces politiques publiques à leur seul aspect environnemental.
Lire la suite

LE PLAN DE RELANCE VU DE L'AVESNOIS

8 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #EMPLOI ET DVLPT ECONOMIQUE

Le président français Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi à Douai un plan de 26 milliards d'euros pour relancer l'économie française.

Ce plan permettra de financer ue série d'investissements structurants pour les territoires.

On parle ainsi de nouvelles lignes TVG et du projet Seine Nord... Je ne sais pas s'il est prévu que la mise à deux fois deux voies de la RN2 entre La Capelle et Bettignies soit intégrée dans ce plan de relance mais cela serait une façon de concrétiser l'équité territoriale et de trouver enfin l'alternative au doublement de la A24.
Lire la suite

LES VELOS ET VIAVIL

8 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #TRANSPORTS

Les vélos pourraient emprunter la chaussée de Viavil si l'on en croit le texte présenté à la dernière réunion du SMVS mais sur dérogation.

J'ai donc posé la question sur ce que signifiait une dérogation.


Manifestement, personne n'a été en mesure de répondre et la commission doit y réfléchir.

Mais il convient de faire vite car la signalisation horizontale laisse penser que les cyclistes peuvent emprunter cette voie.




Lire la suite

LE GASPILLAGE DES PRUD'HOMALES

4 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #SOCIETE

La journée des élections prud'homales restera dans les annales du gaspillage.

  • Gaspillage de papier compte-tenu du nombre votants eu égard aux bulletins imprimés.
  • Gaspilage de temps compte-tenu des heures de présence des assesseurs eu égard au nombre de votants.
  • Gaspillage de carburant compte-tenu du trajet à faire pour déposer une poignée de bulletins en mairie d'Avesnes.

Il aurait été tellement plus simple de laisser le choix entre le vote par internet et le vote par correspondance.

Même en prenant en charge les frais de port, cela aurait coûté moins cher.
Mais la France est ainsi faite, avec ses traditions et ses conservatismes.

Dommage pour le développement durable.
Lire la suite

POURQUOI LES PAUVRES SONT-ILS LES GRANDS OUBLIES

27 Novembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #développment durable

 Les Programmes Locaux de l'Habitat PLH) , qui définissent les objectifs et
les orientations stratégiques des collectivités locales, prennent rarement
en compte les intérêts des plus démunis.

Les services de l'Etat valident malheureusement des PLH qui ne correspondent
en rien aux besoins locaux.

Puisque l'Etat ne joue pas son rôle, ces PLH devraient être soumis à enquête
publique.

Cette innovation démocratique permettrait aux associations de constater que
les pauvres sont les grands oubliés de la programmation logement et au
commissaire-enquêteur de mettre un avis défavorable sur les documents qui ne
tiennent pas compte des besoins locaux.

Jean-Marie ALLAIN
Maire de Marpent
Président d'Habitat Pour Tous
Lire la suite

UN BOULEVARD DES SERVICES MAL DESSERVI

22 Novembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #TRANSPORTS

Le Boulevard Pasteur à Maubeuge concentre nombre important de services d'intérêt intercommunal : avec le déménagement programmé de la CAF boulevard Pasteur (ancien FJT), le futur nouveau Foyer de Travailleurs non loin de là, avec les ASSEDIC, avec le stade de foot, avec le Centre Hospitalier, avec les services du Conseil Général Résidence du Moulin, avec dans le prolongement le commissariat de police et le Tribunal, sans oublier le Parc zoologique, ce boulevard est en train de devenir le boulevard des services, celui où les flux de public sont probablement aujourd'hui et seront indiscutablement demain les plus nombreux.

Et pourtant, venant du pôle Jeumont-Marpent, cet axe est loin d'être aisé pour l'usager.

La ligne venant de Jeumont ne prend pas le boulevard Pasteur.Il faut changer de bus. C'est dissuasif. Quant au site propre, il ne dessert pas cet axe, en tout cas pour l'instant.

Bref, le boulevard des services est mal desservi et il importe, à l'heure où l'on parle développement durable et de site propre, de réfléchir aux moyens pour remédier à cette situation.
Lire la suite

QUI A DIT ?

5 Novembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #SOCIETE

Qui a dit " je ne crois pas à la distinction entre un capitalisme financier et un capitalisme vertueux.Ce qui caractérise ce système, c'est la croissance des inégalités " ?

Qui a dit : " Qu'est-ce qu'une société où on considère que les banques sont plus précieuses que les gens " ?

Qui a dit " c'est mon devoir de me battre pour la défense des plus faibles " ?


Réponse : François BAYROU, Président du Modem (Conférence Nationale / dimanche 26 octobre 2008)
Lire la suite

IL ETAIT UNE FOIS LE BOCAGE EN AVESNOIS

4 Novembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #ECOLOGIE - DVLPT DURABLE

Depuis 1979, plus de 40 000 hectares de prairies ont disparu de l'avesnois
au profit des terres labourées pour les céréales et le maïs.

Ces chiffres sont catastrophiques d'un point de vue environnemental.

La surface en herbe régresse de 10 % tous les dix ans !

1500 hectares de prairie disparaissent chaque année dans l'avesnois dont le
caractère bocager n'aura bientôt plus de sens que pour les historiens.

L'existence d'un Parc naturel, la protection des haies dans les documents
d'urbanisme ne peuvent rien contre le rouleau compresseur du productivisme
agricole qui saccage le milieu naturel, nous gave d'engrais chimiques,
pollue la nappe phréatique, aggrave les inondations et détruit le paysage
dont le potentiel touristique se réduit à une peau de chagrin.

Planter quelques haies ici ou là devient un gadget insupportable, juste bon
à cacher les terres labourées pour le maïs et à nous faire croire que le
bocage résiste.

Mais les chiffres sont impitoyables.

Le constat est dramatique et sans aucun doute le plus cruel que l'on puisse
faire dans notre arrondissement avec celui de la santé publique.

Le productivisme, libéral ou collectiviste, sera toujours antinomique avec
le respect de l'environnement.
L'Europe a besoin d'une nouvelle politique agricole, qui permette l'harmonie
entre les exigences de la production et celles de l'environnement.
C'est le sens de notre engagement pour une économie sociale de marché,
respectueuse de l'homme et de la nature.
Lire la suite

486 NICHES FISCALES

1 Novembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #SOCIETE

Les niches fiscales coûtent chaque année 73 milliards à l'Etat, soit 27 % de ses recettes.

Comme pour les zones franches urbaines, on assiste à un détournement par les gros contribuables qui utilisent ces dispositifs d'abord comme un moyen de réduire leurs impôts.

Restauration du patrimoine, investissement outre-mer, location de meublés, il y en a pour tous les goûts et ce n'est pas fini.

Le Grenelle de l'Environnement va en créer de nouvelles comme la rénovation énergétique des logements.

Mais pourquoi ne pas avoir l'audace d'imposer des normes de performance énergétique pour tout logement, neuf ou ancien,  mis sur le marché ?
Lire la suite