Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain
Articles récents

IRONIE DE L'HISTOIRE

7 Janvier 2009 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #EMPLOI ET DVLPT ECONOMIQUE

A Blénod-lès-Pont-à-Mousson, EDF reconvertit sa centrale au charbon en

centrale gaz de 400 mégawatts;

C'est donc une ironie de l'histoire que de voir s'implanter sur l'ancien

site de la centrale EDF de Pont-sur Sambre l'opérateur privé Powéo.

 

Il faudra un jour qu'EDF nous explique pourquoi ce qui est rentable en

Lorraine ne l'était pas sur la Sambre et pourquoi un concurrent privé arrive

à se posItionner là où l'opérateur public avait décidé de plier bagage.

Lire la suite

LES DERIVES AUTOCRATIQUES DU POUVOIR

7 Janvier 2009 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #REFORME DES INSTITUTIONS

L¹avocate Corinne Lepage , Présidente de CAP21 et Vice-Présidente du MODEM

donne son point de vue sur le projet de Nicolas Sarkosy de supprimer le juge

d¹instruction.

 

Les juges d¹instruction seraient remplacés par un système dans lequel

l¹instruction serait confiée au Parquet qui demeure sous le contrôle du

Garde des Sceaux, donc du Président de la République : c'est-à-dire un

contrôle politique.

 

Cela signifierait qu¹en réalité, plus aucune affaire déplaisant au pouvoir

ne pourrait faire l¹objet d¹une instruction en France.

 

Pour Corinne Lepage, avec la réforme du Code des Marchés Publics qui relève

le seuil des procédures formalisées à plus de 5 millions d¹euros HT pour les

marchés de travaux et qui permettra donc des négociations directes avec les

entreprises et qui supprime la Commission d¹Appel d¹Offres dans les

administrations de l’Etat et les établissements hospitaliers, les portes

sont ouvertes pour le retour à l¹affairisme d¹Etat.

 

Après la réforme de l'audiovisuel public et le fichage généralisé,

Corinne Lepage souligne les dérives autocratiques du pouvoir actuel.

 

Cette réforme participe d’un ensemble cohérent qui n’a pour seul objectif

que de verrouiller l'appareil démocratique.

La suppression du juge d¹instruction viendrait donc en quelque sorte coiffer

cet édifice afin de disposer d¹une justice aux ordres, après avoir construit

un système de contrôle direct et indirect des médias.

 

Site de CAP21 : http://www.cap21npdc.net

Lire la suite

UNE SALVE D'AVENIR

1 Janvier 2009 , Rédigé par Jean-Marie Allain

En ce début d'année, dont on sait qu'elle sera particulièrement éprouvante pour les plus faibles, c'est un impératif que de s'interroger sur les alternatives à ce système, non pas devenu fou, mais intrinsèquement pervers.

Et en s'interrogeant sur ces alternatives, personne n'est à l'abri du questionnement, et parfois même du doute.
La poésie demeure dans cet océan chahuté une vieille mais inoxydable boussole car " à chaque effrondrement de preuves, le poète répond avec une salve d'avenir (René Char).

Lire la suite

LE TEMPS DES VOEUX

30 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #SOCIETE

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais je fais toujours deux paquets avec les cartes de voeux que je reçois.

Le premier paquet rassemble toutes les cartes, souvent très belles,très coloriées et très grandes que vous envoient des notoriétés locales ou régionales qui cumulent telement de fonctions qu'ils n'ont même plus le temps de signer. Elles sont froides parce que faussement personnalisées et parce que vous vous dites qu'elles sont envoyées à des milliers d'exmplaires, exactement comme les dépliants pubicitaires.

Le second paquet rassemble les cartes sur lesquelles l'expéditeur a écrit de sa main un petit mot sympa à votre attention.
Tous les ans, l'une de mes administrées, amie d'enfance, bénéficiaire du RMi, m'envoie sa carte, toujours différente, débordante de gentillesse. Celles-là font chaud au coeur, je les lis en prenant mon temps et j'y réponds en prenant également mon temps.

C'est cela aussi le temps des voeux.
Lire la suite

PETITION CONTRE LE CRUISER

26 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #ECOLOGIE - DVLPT DURABLE

Le Ministre de l’agriculture vient de réautoriser le Cruiser pour la campagne 2009.

La fédération France Nature Environnement (FNE) s’était opposée à l’autorisation de cet insecticide dangereux pour les pollinisateurs.

Elle rappelle que cette décision est contraire au plan Ecophyto 2018 et appelle les citoyens à signer massivement sa pétition en ligne. http://fne.asso.fr/fr/actualites/petitions.html
Lire la suite

PLUS DE 10 000 VISITEURS

24 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #EVENEMENTS

Le cap des 10 000 visiteurs sur mon blog a été dépassé il y a quelques jours et j'en suis heureux. Je vous invite également à vous rendre sur le nouveau site de la commune de Marpent, en ligne depuis ce matin. http://www.marpent.fr/ Pour l'accès au site enfant : X3F76343 Enfin, j'aurais plaisir à vous rencontrer à la cérémonie des voeux du maire qui se déroulera ce lundi 29 décembre à 18 heures, dans la salle des Fêtes. Qu'il me soit permis de vous adresser un joyeux Noël !
Lire la suite

PETITION CONTRE LES OGM

23 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #ECOLOGIE - DVLPT DURABLE

Pour une fois que l'on peut soutenir une décision européenne autant en profiter, à vous de choisir !

Si vous vous sentez concernés voici une info à diffuser largement ! Paris, France, Fin octobre, le Commissaire européen à l'Environnement, Stavros Dimas, s'est courageusement opposé aux grandes compagnies de l'agrobusiness en proposant l'interdiction de la culture de deux maïs OGM (le Bt11 et le 1507) développés par les firmes Syngenta et Pioneer/Dow.

Des scientifiques ont en effet démontré que la culture de ces OGM censés combattre des insectes nuisibles au maïs pouvait provoquer des conséquences graves, notamment sur des insectes non nuisibles du maïs, comme le papillon monarque ou sur des "organismes non ciblés" comme des oiseaux. Récemment, il a également été prouvé que les écosystèmes aquatiques pouvaient aussi être affectés.
Si la proposition de Dimas était adoptée, il s'agirait d'un véritable tournant. Très favorable aux OGM, la Commission a jusqu'à présent toujours donné son feu vert aux demandes d'autorisation d'OGM, et les autres Commissaires européens, par peur de froisser les puissants intérêts pro-OGM, notamment américains, risquent de s'opposer à l'initiative courageuse de Stavros Dimas.

Mais celui-ci vient de confirmer publiquement sa position. « Le risque est trop élevé pour l'environnement selon plusieurs études scientifiques récentes, a indiqué M. Dimas à Bruxelles le 22 novembre. J'envisage de donner un avis négatif pour la demande d'autorisation. » Il faut absolument soutenir la position prise par Stravros Dimas, qui, si elle est adoptée par la Commission européenne, sera le premier rejet d'OGM dans l'histoire de la Commission européenne et représentera un pas décisif pour une Europe sans OGM. Une mobilisation massive est nécessaire pour cette opportunité historique ! Cap sur les 100 000 signatures !

Le plus grand nombre possible d'Européens doivent interpeller la Commission européenne pour que la santé publique et l'environnement priment sur les intérêts de quelques multinationales et que les maïs Bt11 et 1507 ne soient pas autorisés. Signez et faites signer la pétition à destination de Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, et aux Commissaires Dimas, Kyprianou (consommateurs), Fischer-Boel (agriculture) et Barrot (transports). Plus de 75 000 européens l'ont déjà signée en quelques semaines, dont 10 000 en France...

La pétition française s'adresse également à Jacques Barrot, Commissaire européen aux transports, car il votera également sur la proposition de Stravros Dimas et doit tenir compte de l'avis des citoyens français et de la nouvelle ligne politique française sur les OGM à l'issue du Grenelle de l'environnement.

Signez la pétition : http://write-a-letter.greenpeace.org/332 et transmettez-la à votre réseau de connaissances !
Lire la suite

Bus : des comités de ligne, vite !

22 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #TRANSPORTS

Qunize ans pour s'y péparer... Et deux jours pour tout gâcher... Ils en avaient fait le cadeau de Noël du peuple sambrien... Le peuple, parlons-en... Cette dame qui partait travailler à l'hôpital Schweitzer avec la ligne 2, en est devenue jaune comme le pastis 51 du nouveau numéro ligne qui ne passe plus à 6 h15 comme auparavant mais... une heure plus tard ! Ils sont des centaines de salariés dans ce cas à s'être fait bernés par le Pêre Noël tant attendu et qui n'arrive plus. Aurait-on fait des économies sur certaines lignes périphériques pour pouvoir financer le coût de fonctionnement de Viavil, bref a t-on déshabillé Paul (le périphérique) pour habiller Pierre (l'urbain) ? Ce qui est sûr, c'est que cela s'est fait sans aucune concertation avec les élus municipaux qui se font pourtant houspiller par leurs administrés. Si c'est çà le cadeau du Père Noël, il peut repartir avec, on ne lui dira rien. A quand des comités de ligne d'usagers pour le bus comme pour le TER ?
Lire la suite

TRANSPORTS SCOLAIRES : FIN DE LA GRATUITE ?

20 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #TRANSPORTS

Le Conseil Général du Nord, par une délibération du 29 janvier 2007, a décidé de de ne plus prendre en charge le transport de lycéens en agglomération dès la rentrée 2009. Le Conseil Général demande à la Région et aux agglomérations de mettre la main à la poche. La Région a fait savoir qu'il n'en était pas question. Du coup, le Conseil Général a fait savoir qu'il prendrait en charge le transport des des collégiens et des lycéens faisant des trajets inter-urbains (réseau Arc-en-Ciel), laissant aux agglomérations le soin de financer les trajets urbains. Selon nos informations, seul l'agglomération de Dunkerque s'est à ce jour positionné favorablement. Bref, il y a bien le risque d'avoir des situations disparates selon les agglomérations et leur niveau de richesse et de volonté politique. La situation paraît d'autant plus baroque que le Conseil Général et la Région sont gérés par le PS et le PC. Sur le plan des compétences, le Conseil Général a les collèges, la Région a les lycées et les agglomérations ont le transport urbain. Il semblerait donc logique et dans l'intérêt général que pour les lycéens, la Région s'entende (c'est-à-dire partage) avec les agglomérations, que pour les collégiens , le Conseil Général s'entende avec les mêmes agglomérations. Reste à savoir s'il convient de maintenir la gratuité pour tous. Il y a ceux qui ont les moyens de payer et ceux qui font face à des difficultés. Offrir la gratuité pour tous n'est pas ce qu'il y a de plus social et ne contribue en rien à réduire les inégalités. C'est même l'inverse. Pourquoi ne pas offrir la gratuité aux élèves boursiers et demander aux autres une participation en fonction du revenu des parents ?
Lire la suite

DISSIPER LE BROUILLARD DES PLANS CLIMATS

16 Décembre 2008 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #ECOLOGIE - DVLPT DURABLE

L'Europe, les régions, les agglomérations, les communes s'engagent dans des plans climats. Et l'on ne peut que s'en réjouir tant il est vrai qu'il est temps de mettre un frein au réchauffement climatique par le rejet des gaz à effet de serre. La difficulté pour les collectivités locales n'en reste pas mois de taille puisqu'il convient de mesurer dans un premier temps l'ampleur des rejets (au travers d'un bilan carbone) avant de se donner des objectifs de réduction. Plusieurs remarques méritent cependant d'être faites avant de se lancer dans calculs trompeurs. Tout d'abord, parmi les gaz à effet de serre (GES), il importe de bien distinguer ceux qui relèvent du territoire (dont les sources de rejet peuvent être maîtrisés) et ceux qui ne sont pas maîtrisables, au risque de ne jamais atteindre les objectifs fixés. Par exemple, si une agglomération se trouve à proximité d'un aéroport international, ses efforts pour diminuer les GES seront utiles mais les résultats infiniment atténués par un facteur extérieur qu'elle ne maîtrise pas. Ensuite, il est risqué de ne mesurer que les GES. A titre d'exemple, une collectivité pourrait limiter la vitesse à 30 km / heure dans le centre-ville. Cela aboutira certes à faire baisser le niveau de GES mais fera en même temps augmenter les rejets de matières en suspension dangereuses pour les habitants du centre-ville. Ce que l'on aura gagner en niveau de GES sera annulé par les effets sur la santé. D'où l'intérêt d'avoir une approche multi-critères et pas seulement sous l'angle exclusif des GES. Enfin, la baisse du niveau de rejet des GES peut traduire tout simplement une baisse de l'activité économique locale, une baisse démographique ou, plus grave, cacher un effort de la collectivité dans d'autres domaines. A titre d'exemple, si une collectivité s'emploie à faire diminuer le nombre de logements vides, elle ramène une population dans des logements qui seront chauffés, dont les occupants seront peut-être motorisés et dont les enfants supplémentaires nécessiteront peut-être une ouverture d'une classe supplémentaire qu'il faudra aussi chauffer. Autrement dit, le bilan environnemental s'en trouvera pénalisé alors que la collectivité pourra présenter un bilan social exemplaire. Tout cela pour dire que la mesure des GES n'est qu'un des éléments de l'efficacité des politiques publiques de développement durable et que ce dernier, au-delà des critiques que l'on peut parfois lui faire, a au moins le mérite de ne pas réduire l'évaluation de ces politiques publiques à leur seul aspect environnemental.
Lire la suite