Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain
Articles récents

L'identité est-elle un gros mot ?

24 Février 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

L’identité est-elle un gros mot ?  En tout cas  c’est devenu un mot suspect, raillé pour ringardise ou suspecté de véhiculer des valeurs contraires à l’universalisme et à l’internationalisme.

Je me souviens, il y a plus de quarante ans, et alors que je m’efforçais de sensibiliser nos élus au potentiel identitaire de la rivière Sambre, vecteur possible d’une solidarité intercommunale balbutiante, un cabinet d’études, le CERPEAU, observant cette démarche, pointait ce terme comme inconvenant, voire dangereux.

L’idée a pourtant fait son chemin et parler aujourd’hui d’identité sambrienne relève de l’évidence.

Il en est de même de l’identité communale, culture partagée par la majorité des membres de la communauté et qui fait que l’on se sent ou pas membre de cette communauté territoriale.

La question par contre devenue très actuelle, c’est de savoir si cette problématique  de l’identité, qui n’a de sens que pour ceux qui ont la particularité d’être  ancrés ou attachés à un territoire, est conciliable avec celle de  la mondialisation des échanges et l’universalisme qui en découle ou, au contraire, si ce dernier renvoie la question identitaire à celle des souvenirs folkloriques du vieux monde, terreau d’une éclosion populiste qui inquiète les élites.

On pense bien évidemment à notre territoire qui a douloureusement ressenti l’achèvement des « cent glorieuses » de son épopée industrielle et s’est retrouvé avec ses paysages défigurés, à l’image d’une fin de conflit militaire, et contraint de faire un véritable travail d’introspection pour retrouver, après un siècle marqué par la domination de la grande industrie et de ses rapports de classe, ses racines culturelles et tenter de mettre en œuvre ce qu’il est désormais convenu de nommer sa «  résilience », phénomène semblable à ce qui s’est produit finalement dans les pays de l’ex bloc communiste et qu’analyse fort bien la philosophe Chantal Delsol, eux aussi cherchant à se réapproprier leur culture sapée par plusieurs décennies de domination (communiste) et frappés de façon corollaire et logique par la montée d’un conservatisme identitaire et populiste qui vient heurter les valeurs du cosmopolitisme libéral.

L’enjeu, si l’Europe ne veut pas imploser, sera bien d’accepter cette diversité des situations nationales par rapport à ses fameuses «  valeurs » et d’ancrer le cosmopolitisme qu’elle prône dans le respect des histoires, des cultures et des souverainetés de chacun de ses membres.

L’identité territoriale et la souveraineté qui va de pair, c’est un peu comme le fanion qui flotte au mât du voilier voguant, sous la maîtrise de son équipage, à la rencontre des autres cultures.

Cette place de l’identité culturelle des territoires et de la nation  dans la construction européenne sera sans nul doute un débat que nous aurons , dans le cadre de notre projet  Erasmus, avec nos amis albanais, eux-aussi sortis d’un demi-siècle de domination communiste et qui attendent paradoxalement à la porte de l’Union Européenne, malgré une conversion sans ambages, contrairement aux pays d’Europe centrale, à un système démocratique et aux valeurs du libéralisme.

Lire la suite

Soutien aux kurdes de Syrie contre l'agression de la Turquie

20 Février 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Alors que les kurdes ont été nos alliés dans la guerre contre Daech, en participant à la libération des territoires syriens occupés, la Turquie bombarde des villes et villages kurdes en Syrie, en violation du droit international.

Une quarantaine de sénateurs de toutes tendances appelle la communauté internationale à briser le silence face à cette guerre d’agression et la France à se faire entendre à l’ONU et en Europe pour exiger le retrait de l’armée turque et l’arrêt des combats.

Envoi des signatures au sénateur « o.leonhardt@senat.fr »

Lire la suite

La captivité animale est-elle une maltraitance ?

17 Février 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Courrier reçu d'une militante agissant contre la captivité des animaux sauvages

 

Je m’adresse à vous pour les fonctions dont vous avez la responsabilité, mais aussi en tant qu’être humain.

 

Je trouve inconcevable d'accepter l’installation du cirque Romane Ritz au sein de votre commune.

 

Cautionnez-vous cela vous aussi en étant fier de les recevoir au nom d’une tradition ancestrale, l’esclavagisme est désormais révolu non ?

 

Je souhaiterais que vous vous posiez la question du bien être des animaux. Cette itinérance, ces transports, ces changements olfactifs, sonores, et lumineux sont sources de stress à chaque passage dans une ville, qui souvent ne leur offre qu’un vaste parking bitumé comme lieu de stationnement. Quels avantages en tirent-ils à votre avis ?

 

Vous portez la responsabilité de ce que vous montrez aux adultes mais surtout aux enfants. Tout dressage d’animaux sauvages ou domestiques (même si certains sont nés en captivité, ce n’est pas le cas des éléphants, qui sont prélevés de leur milieu naturel encore bébés et à qui on "brise" dans une extrême cruauté leur esprit) ne se fait que dans la domination de l’homme sur l’animal, la souffrance, la soumission, la captivité, la restriction d’espace de vie. Ces animaux sont purement exploités et ne servent qu’au profit de l’homme.

 

Oui ils ont été sous les feux de la rampe, ont fait un numéro sur la piste dans le bruit, les cris, sous les applaudissements mais à quel prix ? Devons-nous cautionner ce genre de pratique barbare et cruelle ? Devons-nous leurrer les yeux des enfants sur ces animaux devenus des bêtes de foire, n’est-ce pas de notre devoir d’apprendre aux enfants le respect de l’Autre, la préservation de l’environnement, de la faune, de la flore ?

 

Vous êtes responsables, agissez en tant que tel et dites NON AUX SPECTACLES AVEC ANIMAUX, Monsieur, il en existe tant sans animaux qui sont éblouissants de beauté et de poésie. Posez-vous cette question : quelle image de votre commune avez-vous envie de donner ?

 

Les enfants continueront d’avoir les yeux brillants, il suffit de les sensibiliser à la condition de vie abusive que ces spectacles itinérants imposent aux animaux, il seront les premiers à comprendre.

 

Je vous remercie de votre attention et de l’intérêt que vous porterez à ce message et vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, mes plus sincères salutations.

 

Chère Madame,

 

Je m’attendais à votre interpellation. Nous avions eu un échange l’an passé sur le sujet.

Chacun peut avoir son opinion.

Pour ma part, je distingue le cas des animaux en captivité et celui de la maltraitance.

Tout animal en captivité n’est pas forcément victime de la maltraitance.

Inversement, les animaux sauvages en liberté se font progressivement massacrer par les chausseurs fortunés et les braconniers mafieux.

Votre raisonnement aboutit à fermer les parcs zoologiques, Naussica et même les parcs africains où les enclos ont peut-être le mérite de préserver les derniers spécimens d’animaux sauvages.

Sur cet aspect, nous ne pouvons vous suivre sur votre posture que nous considérons quelque « excessive » et pas forcément, à l’aune ce que je viens d’écrire, dans l’intérêt des animaux.

En effet, on sera peut-être bien content d’avoir les cirques dans quelques années pour aller voir les derniers éléphants de la planète.

C’est donc en toute connaissance de cause, et après en avoir discuté entre élus, que nous avons fait le choix d’accepter le cirque Romane Ritz sur notre commune.

 

Restant ouvert au débat, veuillez croire en mes cordiales salutations.

Jean-Marie Allain

Lire la suite

Une décharge dans un site protégé (problème réglé)

10 Février 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Depuis trois mois, une décharge sauvage trône à l’extrémité de la frayère à brochets, en plein cœur de la Trame Verte et Bleue, propriété des Voies Navigables.

Profitant d’une absence de barrière, un camionneur peu scrupuleux est venu benner ses déchets dont on ignore ce qu’ils contiennent.

Alerté par l’un de mes collègues, j’ai informé la Fédération de Pêche, gestionnaire du site, qui nous répond ne pas avoir de camion.

J’ai également saisi l’’agglomération et la commune de Jeumont.

Récemment, un camion devant se rendre sur le réseau d’eaux usées qui se trouve sur le site a poussé les détritus.

Sans nouvelles de l’une, ni de l’autre, j’ai programmé une réunion mi-février.
VNF a annoncé sa présence, j’espère que les autres protagonistes feront de même...

Réunion ce 15 février en début d’après-midi les représentants de l’Agglo  de VNF, de la mairie de Jeumont, de la Fédération de Pêche.

 

La décharge, contrairement à ce que nous pensions initialement se trouve bien sur le territoire de la commune de Marpent.

 

VNF, propriété du foncier fera le nécessaire pour enlever les détritus par le biais d’une entreprise

 

L’Agglomération mettra une barrière pour préserver l’accès des camions de Flamme.

Remerciements à tous les participants pour leur contribution à l’éradication de cette verrue environnementale et à la  mise en place de moyens permettant d’éviter que le problème ne se reproduise.

Lire la suite

Collecte du verre par apport volontaire : çà passe ou çà casse

9 Février 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

La volonté farouche du vice-président délégué à la gestion des déchets, JJ Bleuze, de faire passer l’agglomération à l‘apport volontaire pour la collecte du verre interroge, tant il est évident que le système innovant dont bénéficie notre territoire n’induit aucun coût pour la collecte du verre puisque ramassé en même temps que les autres bacs et sans manipulation supplémentaire.

 

Mais qu’est-ce qui pousse donc M.Bleuze à s’obstiner sur l’apport volontaire ?

 

Mon explication est la suivante : M Bleuze doit être un libéral orthodoxe et ne supporte pas que la situation de la société Flamme soit devenue monopolistique sur le secteur.

On ne peut lui faire le reproche de raisonner en termes de coût, sauf qu’il le fait d’un point de vue purement macro –économique : restaurer la concurrence «  libre et non faussée », pensant au final faire baisser les prix.

 

C’est là qu’il se trompe : en voulant rendre le marché accessible au plus grand nombre, il «  casse » l’innovation locale puisque Flamme a inventé le procédé intelligent et ingénieux qui consiste à équiper ses camions, fabriqués par lui-même, de trois réceptacles , l’un pour les ordures ménagères, l’autre pour le papier / plastique et le troisième pour le verre.

 

Qu’il soit le seul à avoir imaginé cette collecte en tri-flux, est tout à son honneur.

 

Et si l’agglomération persiste à le suivre, elle va se retrouver, si on s’efforce de globaliser les calculs,  avec un prix de service plus élevé, une empreinte carbone plus importante (puisque le camion venant charger les containers viendra s’ajouter à celui qui ramasse les poubelles) mais aussi un rendement plus discutable (car on ne voit vraiment pas pourquoi le fait de mettre un container plus éloigné du domicile que la poubelle à roulette serait plus incitatif pour les usagers... sans parler des plus âgés).

Lire la suite

Ecole : la commune opte pour la "préférence communale"

9 Février 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

La fermeture d’une classe est souvent vécue comme un échec, à tout le moins comme un recul par les élus.

C’est pourtant, la plupart du temps, le résultat arithmétique d’une baisse des effectifs, ce qui au demeurant n’a rien de honteux, ni de répréhensible.

Inversement, la création d’une classe vient certes entériner le dynamique démographique de la commune mais n’est pas toujours sans susciter quelque souci pour les édiles.

A Marpent, une classe maternelle sera créée à la rentrée prochaine. Reste à trouver le  lieu pour qu’elle puisse fonctionner.

L’école maternelle étant à saturation, nous devrons mobiliser la Maison de la Petite enfance, heureusement voisine, pour répondre à cette bonne nouvelle.

Mais il y aura lieu de faire cohabiter, dans une même salle, la classe maternelle et les autres fonctions liées à la petite enfance comme la garderie et l’accueil de loisirs.

Enfin, il a été décidé de n’accepter dorénavant, sauf accord d’une commission réunissant les élus et la direction du groupe scolaire, que les inscriptions des enfants dont les parents résident sur la commune : la «  préférence communale » en quelque sorte.

Lire la suite

Les contre-vérités de Darmanin

29 Janvier 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Le JDD interroge Gérarld Darmanin :

Quels changements les français vont avoir sur leur fiche de paie à la fin de ce mois ?

Réponse du Ministre : «  tous les salariés verront leur salaire augmenter ».

Le ministre fait semblant d’assimiler le secteur privé aux salariés pour ne pas parler des fonctionnaires.

Il faudra plusieurs questions insistantes du journaliste pour que le ministre arrive au sujet : « Pour eux, la hausse de la CSG sera compensée à l’euro près ».

Ceci est faux. Malgré la compensation, les agents vont perdre dès le mois de janvier et, pour certains, au moins 65 euros par an.

 

 

Lire la suite

Logement et précarité énergétique : on avance mais à contre-sens

23 Janvier 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Le Comité de pilotage intercommunal de lutte contre l’habitat indigne qui s’est tenu aujourd’hui, sous la présidence de Nathalie Montfort, en présence d’une cinquantaine de participants, majoritairement des techniciens de l’habitat et quelques élus, me confirme dans l’idée que la stratégie développée depuis plusieurs années, si elle s’accompagne d’effets réels en termes de travaux, n’est pas appropriée au territoire.

Entre 2013 et 2017, 478 dossiers «économie d’énergie » ont été financés mais les propriétaires occupants représentent une part écrasante (470 dossiers), les propriétaires bailleurs n’occupant qu’une place symbolique (8 dossiers).

Notons au  passage que le rapport énumère sur plusieurs pages les points forts du dispositif mais n’évoque aucun point faible.

Or, le fait que les propriétaires occupants bénéficiaires soient des ménages modestes ne doit pas faire oublier que les locataires du parc locatif privé sont souvent dans la précarité et logés dans un habitat plus que précaire et gourmand en énergie.

Les aides octroyées par l’agglo dans le cadre de cette politique (près de deux millions d’euros) sont donc discutables dans la mesure d’une part où elles ne vont pas vers les logements qui en ont le plus besoin (les chiffres exposés dans le bilan révèlent que le gain énergétique est de 35 % pour les logements locatifs contre 25 % pour ceux des propriétaires occupants) et d’autre part, parce ces propriétaires auraient de toute façon réalisé ces travaux puisque ceux-ci leur sont directement profitables.

Attention, je ne dis pas qu’il faut verser les subventions aux propriétaires bailleurs plutôt qu’aux propriétaires occupants.

Je pense que l’instauration du permis de louer pourrait régler l’essentiel des problèmes en amont. Cela serait d’ailleurs plus juste car nous voyons aujourd’hui des logements dénoncés comme indécents par les locataires alors qu’ils les ont pris dans un état remarquable.

L’argument du coût des moyens humains pour contrôler les logements avant toute mise en location n’est pas recevable car les deux millions d’euros que l’agglo finance au travers des travaux pourraient largement servir à payer ce personnel.

La stratégie développée est donc aux antipodes d’une logique équilibrée,  et équitable puisqu’elle pénalise les locataires précaires et réduit le gain potentiel en termes d’économies d’énergie.

Lire la suite

Piscine : l'agglo répare le préjudice

21 Janvier 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

L’Agglomération a entendu notre  mécontentement ainsi que celui des parents d’élèves face au dysfonctionnement (piscine fermée le 8 janvier) et aux désagréments qu’il a occasionnés.

Il semblerait qu’une circulation de l’information maladroite en soit à l’origine.

Aussi, afin que cette situation ne se reproduise plus, le directeur général des services  précise que  désormais la CAMVS ne communiquera les dates de fermeture des piscines qu’au Conseiller Pédagogique de Circonscription, identifié par l’Education Nationale pour être l’unique interlocuteur entre la CAMVS et les écoles ; charge à lui ensuite de faire circuler l’information entre les différentes parties concernées.

A titre de dédommagement, il nous propose d’accueillir gratuitement, lors de leur prochaine séance, les classes qui se sont déplacées inutilement.

Nous acceptons bien entendu cette proposition.

Lire la suite

Piscines : une communication déplorable

14 Janvier 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Le mardi 9 janvier, l’école Fostier a loué un autocar pour  emmener soixante enfants à la piscine de Recquignies... qui était fermée pour vidange.

Or, le planning remis en mairie par les services de l'agglomération fait bien apparaître que cette piscine devait être ouverte dès le 8 janvier et la venue des enfants de  notre école y figure d’ailleurs en toutes lettres.

Les services auraient pu avertir le directeur de l’école  de ce changement. Ce ne sont pas les assistantes de communication qui manquent.

Cela est d’autant plus dommage que tous les ans, le même scénario se reproduit.

Les élus de Marpent ont examiné ce problème et  considèrent que la commune n’a pas à supporter les frais  d’une erreur qui provient d’un dysfonctionnement de l’agglomération.

En conséquence, ils demandent le remboursement des frais d’autocar.

Un courrier sera adressé au Président dès réception de la facture.

Une communication sur notre démarche sera faite auprès des parents d’élèves qui nous font remarquer que leurs enfants ont autre chose à faire que de passer leur temps scolaire dans un bus pour rien.

 

Lire la suite