Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

Rythmes scolaires : remettre les pendules à l'heure

12 Juin 2014 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Même si la réforme des rythmes scolaires, c’est du grand n’importe quoi, je m’interroge sur l’attitude des maires  qui clament leur opposition et claironnent qu’ils n’appliqueront pas la réforme.

A gauche, certains  critiquaient les maires opposés au mariage pour tous et ne voient aujourd’hui aucune contradiction dans leur attitude.

Ils oublient même, pour certains, qu’ils ont appelé à voter pour Hollande et donc qu’ils portent une part de responsabilité dans la réforme des rythme scolaires.

Leur opposition risque toutefois de ne rester que symbolique car, outre que les ateliers péri- scolaires sont facultatifs, la seule obligation est d’ouvrir l’école  le mercredi matin.

Et sur ce point, les enseignants n’ont pas besoin des maires : ils ont les clefs pour accéder à leur lieu de travail.

Seul, le nettoyage pourrait être bloqué par la municipalité mais, pour une matinée, ce n’est pas un obstacle à la tâche éducative.

Opposé aux modalités de cette réforme, j’ai néanmoins estimé qu’il était du devoir d’un élu de l’appliquer, faute de quoi on s’attaque aux soubassements de notre édifice républicain.

Et nous l’appliquons de manière à apporter aux enfants le meilleur service possible.


Nous avons fait le choix de faire payer ces ateliers "1 euro" mais nos intervenants sont payés 13 euros pour 45 minutes, nettement plus que le Smic versé sur la plupart des communes, quand il ne s’agit pas purement et simplement de la gratuité en échange d’ « ateliers » eux aussi gratuits !

Plusieurs de nos intervenants vont d’ailleurs quitter leur commune d’intervention pour nous rejoindre.

La rentrée scolaire 2014 sera intéressante à observer.

Les députés ont été élus démocratiquement. Rien ne nous autorise à ne pas respecter la loi.

Opposé au mariage pour tous, cela ne m’empêche pas de les célébrer.

Si l’on veut abolir la réforme des rythmes scolaires, c’est au moment des législatives que cela doit se jouer.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :