Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

Métrospoliation, histoire d'un néologisme...

4 Février 2010 , Rédigé par Jean-Marie Allain Publié dans #politiques régionales

J’ai écrit une note en septembre 1997 intitulée « la métropolisation à l’épreuve des faits » dans laquelle je présentais les différentes postures à l’égard de la question métropolitaine.

 

La première, fondée sur le modèle théorique du géographe allemand Christaller (on l’appelle le modèle « christallérien »), affirme que c’est la métropole qui tire le reste, que ce qui est bon pour la locomotive est bon pour les wagons qu’elle tire.

Ce modèle prône en quelque sorte une répartition inégalitaire, respectant une hiérarchie urbaine, espérant que cette répartition sera bénéfique pour tous.

C’est le modèle de la métropolisation que l’on nous a chantonné durant 25 ans.

 Or, les études menées à la fin de années 90 par le Conseil Régional à l’occasion de l’élaboration du Schéma Régional d’Aménagement du Territoire ont révélé que durant cette période, s'il est vrai que les retombées étaient incontestables pour les territoires proches de la métropole, les territoires les plus éloignés avaient décroché de la dynamique et les écarts de richesse s'étaient renforcés.

L’effet de la métropolisation serait donc incontestable mais aurait des limites géographiques au-delà desquelles c’est l’effet inverse qui se produit.

 La dynamique métropolitaine se réaliserait donc, non pas sans effet sur les territoires périphériques, mais à leur détriment.

 

D’où le concept de «  métrospoliation »  que j’ai alors lancé pour la première fois en février 1999 , devant plus de 500 personnes, lors d’une table- ronde d’un forum organisé par l’ORAH (Observatoire Régional de L’Aménagement et de l’Habitat)  sur le thème « 25 ans d’aménagement et de développement en région Nord-Pas-de-Calais : bilan et perspectives ».

 

Cette expression avait jeté un froid dans la salle mais fut reprise quelques jours plus tard par M.Blanquart, le journaliste et responsable de l’hebdomadaire Autrement dit.

 

Depuis, l’expression a fait flores et pas plus tard que ce mercredi 3 février, dans le reportage consacré par le journal Le Monde, au Nord – Pas-de-Calais, Michel Delberghe parle de ces bassins en crise qui s’insurgent contre la « métrospoliation « !

 

Voilà contée la petite histoire du cheminement d’un concept que j’ai forgé à partir d’un néologisme et dont je voudrais dire que, s’il a peut-être l’avantage d’être journalistiquement parlant, il ne doit pas nous amener à développer une culture anti-métropolitaine mais bien nous inciter à réclamer une accélération du temps d’accès à la métropole, seule condition pour que demain, nous en soyons également partie intégrante.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :