Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

Indépendance et indépendance relative

29 Avril 2014 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Je siégerai au conseil communautaire comme délégué indépendant non inscrit.

Concrètement, cela signifie que je voterai indépendamment de toute consigne et exclusivement en fonction de la conception qui est la mienne de l’intérêt de ce territoire.

C’est un choix que j’avais fait à la fin du mandat précédent et que j’avais annoncé publiquement.

Certes , il existe bien un  groupe d'élus non  étiquetés mais il sera représenté au Bureau.

Or, il m’apparait très difficile de siéger dans un bureau sans faire preuve de solidarité avec celui-ci sur les choix budgétaires stratégiques.

L'indépendance devient donc toute relative.

Et personne n’ignore que des choix redoutables seront à faire.

Jean-Marc Ayrault avait mis en avant la question de la solidarité gouvernementale pour justifier l'éviction de Delphine Batho. «Un des actes majeurs d’un gouvernement, c’est le budget», avait souligné le Premier ministre lors de la séance des questions d’actualité, à l’Assemblée nationale. «Dans un conseil municipal, lorsqu’on participe à la majorité et qu’on ne vote pas le budget, en exerçant des responsabilités d’exécutif, on quitte immédiatement le gouvernement municipal», avait-t-il déclaré, en réponse à une question d’un député de l’opposition.

On ne peut en effet dans un exécutif qu’être solidaire des choix stratégiques

Or, ces choix stratégiques,  personne ne les connait aujourd’hui puisque les candidats n’ont pas présenté leur projet.

Mais ne j’imagine pas davantage camper sur une posture d’opposant.

Il conviendra d’adopter une attitude constructive, dépassant la logique des blocs, et, dans cet esprit, avant chaque conseil communautaire, je consulterai, comme je le faisais précédemment, mon équipe municipale pour  échanger sur les points de l’ordre du jour.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :