Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

JOLIE BOURGADE CHERCHE FONCIER DISPONIBLE

6 Mai 2020 , Rédigé par Jean-Marie Allain

L’Agence d’Urbanisme vient de sortir une étude sur les migrations résidentielles en Sambre-Avesnois.

On y apprend que le déficit migratoire (plus particulièrement des jeunes qualifiés) se tasse, sans aucun doute par suite de la reprise économique. Bonne nouvelle.

Ce déficit affecte notre territoire depuis plus de trente décennies au profit de régions économiquement ou climatiquement plus attrayantes aux yeux de ceux qui s’y installent.

Dans le même sens, le déficit qui s’opérait parallèlement des communes urbaines de la Sambre vers les communes rurales, s’estompe, signe d’un regain d’intérêt pour ces villes, mais aussi du vieillissement de la population dont les tranches les plus âgées recherchent les appartements proches des services médicaux et commerciaux. Une alternative à la désertification rurale en quelque sorte.

Dans ce contexte, le  déficit  migratoire annuel négatif de Marpent atteint son pic sur la période 1990-1999 (- o,6) pour se réduire entre 1999-2006 (-1) et même redevenir positif entre 2006 - 2011 (+0,1),à l’instar de deux autres communes péri- urbaines (Assevent et Bachant) sur les onze  que compte l’Agglomération.

Cette réussite est à mettre à l’actif de notre politique offensive de recyclage foncier.

Mais le renversement de tendance, comme je l’explique régulièrement, est très fragile : nous retombons à – 0,1 entre 2011 et 2016, et cette tendance négative concerne toutes les communes péri- urbaines (sauf Assevent dont le solde migratoire est nul).

Bref, une courbe en cloche n’est pas à exclure. La grisaille après l’embellie…

Cette difficulté à garder un solde migratoire positif résulte de la petitesse du territoire et des contraintes agricoles  et environnementales : situation parfaitement paradoxale puisque la demande privée pour construire est réelle.

Je reçois des ménages qui cherchent des terrains mais ceux-ci sont rarissimes.

Marpent est en effet « une jolie bourgade » .Ce n’est pas le maire qui le dit mais le magazine « Paris-Match » de la semaine dernière.

Il est tellement rare que la presse nationale tienne un discours valorisant à l’égard de notre territoire que vous me pardonnerez bien volontiers cette petite pointe d’orgueil qui me fait savourer le simple fait de le dire, de l’écrire , ou même d’y penser.

Pas de honte à être fier de son pays. « Bocage, ma patrie !» comme le clamait Bazin dans tous ses livres, en parlant du bocage angevin, lui aussi plein de charme.

Marpent ne souffre donc pas d’un manque d’attractivité mais de foncier disponible.

La non prise en compte d’un tel enjeu, compte-tenu de la décohabitation , conduirait irrémédiablement à une nouvelle baisse  de la population, synonyme à terme de pertes  de recettes, de vie commerciale et sociale, et une difficulté à réaliser des projets à la hauteur de nos ambitions.

Voilà l’enjeu central du mandat qui commence.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :