Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

Collectif Verre, la campagne d'information continue

2 Mars 2019 , Rédigé par Jean-Marie Allain

 

L’expérimentation de la collecte du verre par Apport Volontaire (AV) répond à une double préoccupation que nous partageons.

D’un côté, l’extension, dans le cadre de la loi sur la Transition Energétique, des consignes de tri obligatoires en 2022, qui aura pour effet d’accroître le volume de plastiques recyclables et par voie de conséquence de mettre fin au compartiment verre de nos poubelles, compartiment par ailleurs surdimensionné.

D’un autre côté, le souci d’optimiser les dépenses d’ordures ménagères.

Jusque-là, nous sommes parfaitement en accord avec la démarche de l’agglomération.

Là où nous sommes en désaccord, c’est sur le raisonnement qui consiste à promouvoir l’AV pour traiter cette problématique, un raisonnement dont les deux principaux arguments, le coût moindre et la plus efficacité, s’appuient sur des erreurs méthodologiques.

Premier argument :

La collecte du verre dans la Sambre serait de 27,7 kilos par habitant et par an contre 35,4 kilos pour la moyenne départementale, différence attestant selon eux, la moindre efficacité du PAP.

Mais, dans leur précipitation, ils font une erreur de méthode.

Comme disait Wiston Churchill, « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées »

On ne peut pas comparer une collecte en PAP avec une moyenne qui englobe une diversité de modes de collecte et une diversité de facteurs pouvant créer ce que les statisticiens appellent des « effets de structure » (importance de l’habitat vertical à Maubeuge qui génère une perte au niveau du tri, importance de la population maghrébine qui ne consomme pas d’alcool, et donc très peu de verre..).

L’objectivité consisterait à comparer deux territoires de  profil équivalent  ayant adopté le même mode de collecte.

Sur ce point, l’expérimentation pourra peut être apporter un éclairage, mais sans gommer les effets de structure, le profil sociologique aulnésien n’étant absolument pas le même que le profil du maubeugeois.

Le seul officiel chiffre dont nous disposons est celui de l’ADEME qui constate que l’efficacité de la collecte PAP est 20 %  supérieure à l’AV.

Deuxième argument :

La collecte en porte à porte (PAP) coûte 110 € la tonne contre 34 € en Apport Volontaire (AV).

Ce chiffre de 110 € est inexact puisqu’il a été « obtenu » par l’agglomération en 2012 en divisant le coût de la collecte de toutes ordures par le tonnage global. C’est comme si j’achetais pour 60 € 10 kilos de poireaux, 5 kilos de tomates et 5 kilos de petits pois (soit 20 kilos de légumes), et que je calculais le prix du kilo de poireaux en faisant le rapport 60 : 20 = 3 euros le kilo !

Le chiffre sur lequel les protagonistes de l’AV construisent leur raisonnement est donc inexact.

Le raisonnement de J.Bleuze, élu en charge de ce projet, est simple : en ramenant la collecte PAP au- biflux, on élargit l’éventail de la concurrence et on peut faire baisser les prix du prestataire. Certes, mais il faudra toujours ramasser le verre (second camion et plus de CO2), de même que les déchets dépotoirs à gérer pour les communes, sans oublier la question des personnes âgées dépendantes.. sauf à considérer, vieille théorie d’Albert Memmi, que c’est un moyen de créer du lien social !

L’adjonction d’une petite poubelle pour le verre permettrait d’éviter le passage à l’AV et d’élargir la concurrence, même si notre prestataire local (Flamme) sera encore là bien placé puisque le camion qu’il a créé peut recevoir simultanément trois types de déchets.

Mais rien n’interdit à ces concurrents d’avoir des camions adaptés à ce genre de collecte.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :