Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

Rousseau et Simmel , toujours d'actualité

3 Février 2019 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Lorsque Rousseau parlait de l’Etat idéal (« Du  Contrat social : Livre II, chapitre IX) , il voulait qu’il ne soit ni trop grand pour pouvoir être bien gouverné, ni trop petit pour pouvoir se maintenir par lui-même.

Un Etat, en effet, doit être suffisamment vaste et donc se « donner une certaine base pour avoir de la solidité, pour résister aux secousses qu’il ne manquera pas d’éprouver et aux efforts qu’il sera contraint de faire pour se soutenir ».

Mais, s’il est trop grand, il souffre d’une administration « plus onéreuse » et « le peuple a moins d’affection pour ses chefs qu’il ne voit jamais » (on comprend pourquoi les ministres veulent redevenir maires !), moins d’affection également « pour la patrie qui est à ses yeux comme le monde », et moins d’affection « pour ses concitoyens dont la plupart lui sont étrangers ».

« Un petit Etat est proportionnellement plus fort qu’un grand » concluait Rousseau,  qui n’avait pas tort puisqu’on avait d’ailleurs remarqué que les paradis fiscaux étaient tous des confettis minuscules sur la planisphère et qu’on vit mieux en Suisse ou au Luxembourg qu’en Russie ou aux Etats-Unis.

Mais ce qu’il écrit fait irrésistiblement penser aux thèses de Georg Simmel qui, un siècle plus tard, expliquait que la quantité introduisait des modifications dans les rapports humains, prenant comme exemple le communisme qui ne s’est jamais réalisé que dans les peuplades communautaires (mais fut un désastre à l’échelle d’un pays) ou dans la communauté des premiers chrétiens.

Pour Simmel, lorsqu’un groupe devient plus nombreux, l’Etat doit se doter d’un appareil administratif, multipliant les postes au sein de l’organisation, les relations devenant plus impersonnelles et le coût de la gestion plus lourd.

Rousseau et Simmel auraient probablement écrit la même chose à propos de la création des grandes régions et des grandes intercommunalités.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :