Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

Maisons de santé pluridisciplinaires, des aides à nous rendre malades ?

29 Avril 2018 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP), qui regroupent dans un cadre d’exercice libéral des professionnels médicaux et paramédicaux, se développent un peu partout en France.

Dans un contexte de pénurie de professionnels de santé et d’inégalité de répartition géographique de l’offre de soins, cette forme d’organisation est perçue comme un moyen de maintenir une offre de santé suffisante sur le territoire, moderne et de qualité, tout en améliorant les conditions d’exercice des professionnels.

Elle est pour cette raison encouragée et subventionnée par les pouvoirs publics (Etat au travers de l’Agence Régionale de Santé, Région, Département, intercommunalités, communes).

La dissémination de ces MSP n’en pose pas moins une série de questions que l’engouement actuel, dans l’urgence, empêche de poser sereinement.

Comme les MSP ne vont pas faire disparaître les praticiens isolés, ces derniers ne risquent-ils pas, face à un groupement interprofessionnel interlocuteur de l’ARS, de se trouver marginalisés sur le marché ?

Les loyers attractifs proposés aux professionnels  par les communes ou intercommunalités, de même que les aides de l’Etat pour l’acquisition du matériel ne créent - ils pas une distorsion de concurrence avec les confrères installés à proximité ?

Les Maisons de Santé, labellisées ou non par l’ARS, entraînent inévitablement une surenchère dans les loyers proposés par les collectivités locales, comme cela se faisait avec la taxe professionnelle et sans qu'aucune contrepartie ne soit toujours demandée, par exemple  en matière de gardes.

La MSP ne risque - t-elle pas d’attirer des professionnels installés jusqu’alors dans des communes plus petites et renforçant ainsi la désertification qu’elle est censée enrayer ?

Même si l’amélioration de la qualité de l’offre en soins primaires passe sans doute par le regroupement de ses acteurs, la question est de bien savoir si l’argent public doit être investi avec une telle frénésie dans ce type de projet, pour pallier les insuffisances des pouvoirs successifs qui n’ont pas su anticiper la crise de la démographie médicale.

Des généralistes n’ont d’ailleurs pas attendu les Maisons de Santé Pluridisciplinaires pour se regrouper et sans aucune aide publique.

Or, n’est-ce pas plutôt vers une forme mesurée (et donc coordonnée et équilibrée) d’aide incitative que les pouvoirs publics devraient s’orienter, au vu de la carte d’offres de soins, pour encourager le maintien ou l’installation, sous forme de groupement ou pas ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :