Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

Légistatives : vote tri-dimensionnel

25 Mai 2017 , Rédigé par Jean-Marie Allain

La refondation politique en cours peut sembler confuse mais n’en garde pas moins sur le fond, au-delà des paradoxes et des contradictions des « ralliés ».

Globalement, la grille de lecture qui permet de comprendre les positionnements des uns et des autres s’appuie sur une dualité de trois critères : libéralisme social hexagonal contre conservatisme corporatiste, libéralisme contre traditionalisme sur le plan sociétal, libéralisme européiste contre souverainisme.

Le social-libéralisme hexagonal d’Emmanuel Macron aura le mérite de faire sauter les blocages qui empêchent à la société française, prisonnière de ses statuts ou secteurs protégés (loi sur la moralisation, régimes spéciaux notamment) d’avancer et de réduire les inégalités et les déficits publics.

Sur ce plan, j’attends, comme beaucoup de mes compatriotes, de réels changements et j'applaudis.

La seconde dualité oppose le libéralisme sociétal du Président (laïcité flexible, timidité de la politique sécuritaire, angélisme multiculturel et communautariste – son premier ministre a inauguré une mosquée intégriste, a signé un accord avec le maire islamiste de Tanger, a prêté une salle municipale au rappeur intégriste Médine sans parler des 8500 mousses au chocolat de sa cantine qu’il a ordonné de jeter aux poubelles parce qu’elles contenaient de la gélatine de porc - et posture équivoque sur la commercialisation du corps) au traditionalisme sociétal et à ses valeurs (notamment familiales) souvent décrié comme réactionnaire par les « libertaires » mais que des français de toute tendance, de droite comme de gauche, peuvent assumer.

Enfin, le libéralisme européiste, voire le libéral-mondialisme, aussi bien incarné par E.Macron que par F.Bayrou, signifie concrètement une acceptation de la perte du pouvoir de décision des Etats et la concurrence déloyale qui appauvrit une grande partie de nos concitoyens et à laquelle on ne peut se résoudre à apporter de simples mesures réparatrices de compensations sociales.

Partager cet article

Repost 0