Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

Dans la roseraie socialiste, les sécateurs taillent dans les chevilles

30 Mai 2017 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Les sécateurs sont aiguisés du côté de la roseraie socialiste.

Christophe Di Pompéo, candidat d’En marche qui a appris à marcher dans l’ombre du député socialiste sortant, Rémi Pauvros, tente de surfer sur la vague macroniste.

Après tout, on a bien le droit de changer d’opinion….il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Jean-Luc Pérat, maire d'Anor, ancien candidat dans cette même circonscription en 2012, lui apporte son soutien.

J’avais soutenu Jean-Luc Pérat, principalement parce qu’il avait toujours eu des positions claires sur la laïcité, notamment en refusant courageusement de s’opposer à la loi Sarkosy d’interdiction du port de la burka, contrairement à la grande majorité des parlementaires socialistes.

Je suis étonné aujourd’hui de constater qu’il soutient le candidat représentant Emmanuel Macron, très flexible sur la question du voile et du communautarisme et qui a choisi un premier ministre (de droite certes mais là n’est pas le problème) dont plusieurs décisions récentes laissent penser qu’il est contre le principe de l’intégration républicaine.

Que Jean-Luc Pérat, qui avait été poussé dehors en 2012 par Rémi Pauvros, candidat contre le sortant d’alors, décide de soutenir Christophe Di Pompéo, n’a donc pas grande cohérence sur le plan idéologique mais peut s’expliquer par une volonté de régler ses comptes avec celui qui lui a pris la place à l’assemblée.

 

Partager cet article

Repost 0