Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Allain

" Presque la Fête " pour Noël

25 Décembre 2016 , Rédigé par Jean-Marie Allain

Hier, en allant boire mon petit café à « l’Evidence », près de la mairie, je rencontre un collectionneur - revendeur de vinyles avec un 45 tours de Katraz sur le comptoir qu’il avait apporté pour offrir à l’un des musiciens du groupe, croisé dans le même bistrot  quelque jours plus tôt, et auquel il avait promis d’offrir ce disque que le musicien n’avait pas gardé.

Cela me replonge 40 ans en arrière, l’époque où cet orchestre local animait nos fêtes et festivals champêtres et bien souvent militants.

Certains se souviennent peut-être de la Fête des Libertés, organisée à la fin des années 70 par le PSU et les Amis de la Terre, autour du kiosque de Marpent.Pierre Bérégovoy, alors maubeugeois, était venu voir ce qui se passait et avait poliment fait le tour des stands, accompagné d’Alain Carpentier.

C’était l’époque où nous clamions « Nous ne voulons pas d’un monde où la garantie de ne pas mourir de faim s’échange contre le risque de mourir d’ennui », phrase extraite du libre totem de l’époque, « Le Traité de savoir vivre à l’usage des jeunes générations « du situationniste Raoul Van Eigem, qui habite à deux pas d’ici et dont les formules cinglantes illuminaient nos esprits comme des cocktails Molotov.
Sur le kiosque, Guy Marseguerra et ses musiciens Patrick Dorge, Philippe Labrosse, Gilles Renard, Serge Lallemand (aujourd’hui directeur général de la ville d’Aulnoye) chantaient, gratuitement bien sûr.

Les compostions de Guy, « l’ami de la terre anar » devenu plus tard président du Centre National de Variétés, gérant de Vérone Productions, directeur du Splendid et du Théâtre Sébastopol à Lille, étaient directement inspirées de Van Eigem : « c’est pas un rêve », « Tango Molotov », « il est grand temps » , « le droit à la paresse », « un métier de fou », « le terroriste », la différence » et « presque la Fête », titre de son album dont la photo est prise derrière les vitres cassées des friches d’Usinor Louvroil et enregistré dans les studios d’Aulnoye-Aymeries en mai 1979.

Je vais offrir à ce collectionneur ce disque « Presque la Fête » qu’il n’a pas, tellement j’ai trouvé son geste sympathique à l’égard du musicien de Katraz. Après tout, c’est Noël !

Partager cet article

Repost 0